Ce n'est pas le jour du combat qu'on aiguise sa lance...‏

Le 27 Août 2015

...En effet, après quelques déceptions sportives, j'ai repris le chemin de l'entraînement pour préparer la fin de saison qui est déjà toute proche.
J'ai donc pris part à un stage à Morzine avec une partie de l'effectif Grand Prix de Poissy Triathlon pour profiter du lieu, des conditions d'entrainement et de l'émulation de groupe sur les différentes séances.


news15_1
Piscine de Morzine

J'ai ainsi pu réaliser mon plus gros bloc de travail de l'année en profitant du bassin extérieur de Morzine, du lac de Montriond, des différents cols environnants (Col de la Joux Verte, Col du Corbier, Col de la Joux Plane...) mais aussi des chemins le long de la Dranse pour courir. Les bonnes conditions étaient réunies pour prendre du plaisir tout en travaillant sérieusement.


news15_2
Effectif Poissy Tri au lac de Montriond

A mon retour sur Poissy, j'ai du reprendre le boulot ainsi que ma "routine sportive" dans un cadre moins motivant que les deux semaines précédentes. Ce fut donc une semaine compliquée à gérer avec notamment l'approche de la coupe d'Europe de Karlovy Vary et le déplacement associé.


Une fois sur place, je me rends compte que pour une fois, aucun profil sportif n'est avantagé : il ne faudra pas de point faible dans un des trois sports pour réaliser une bonne performance! En effet, au menu natatoire c'est trois tours de 500m sans combinaison, avec donc deux sorties à l'australienne bien pentues et une sortie d'eau identique. Ensuite à vélo, 5km vallonnés pour rejoindre un circuit de 4,6km où le seul endroit plat est revêtu de pavés et comprenant des virages techniques (certains avec dos d'âne histoire de pimenter les choses) ainsi qu'une bosse de 500m à 12% de moyenne (dont la première partie est très pentue). Pour finir, ce seront 10km à pied dont une vingtaine de marches sur chacun des 4 tours vallonnés...
Tout le monde redoute le parcours la veille en le découvrant ou en l'ayant déjà fait les années passées. Quant à moi, je suis motivé et je me sens prêt à en découdre même si la peur me gagne également quand je repense aux 7 tours vélos à effectuer!


news15_3
Prêts à en découdre dès la veille après un repérage du lac

Le jour J, après un départ assez mauvais, je réussis à remonter au fil des tours pour sortir de l'eau dans le premier groupe d'une douzaine d'unités.
Je décide de rouler fort dès le début car poser à 50 comme sur la coupe d'Europe de Chateauroux m'enchante guère. Malheureusement, l'entente fût très mauvaise et mon groupe laissa filer 3 concurrents qui ne seront jamais repris tellement leur entente sera parfaite. Une fois arrivé sur le circuit tant redouté, j'ai des bonnes jambes mais l'entente est toujours mauvaise et nous ne seront que 3 avec l'australien Matty Baker et le Canadien Matthew Sharpe à nous relayer dans un groupe de 7 où les autres n'auront été qu'un frein en désorganisant notre entente à plusieurs reprises.
Nous poserons le vélo à 1'30 de "la bonne échappée" et avec 1'20 d'avance sur le pack principal comprenant 20 unités, dont les meilleurs coureurs.
Je pars ensuite à une allure prudente car le vélo a été éprouvant et 10km ça peut être long quand on part un peu trop vite! J'ai clairement les nerfs car deux rois de l'intox qui n'avaient pas coopéré sur le vélo partent bien plus vite que moi et je ne les reverrai pas, c'est le jeu malheureusement! Je me maintiens quand même à la 8e place un bon moment avant de subir des frottements dans mes chaussures qui me vaudront des belles entailles et ne m'auront pas aidé à maintenir ma place, pour finalement terminer 11e!


Le résultat final est vraiment satisfaisant car c'est ma meilleure place sur le circuit coupe d'Europe, et en plus sur distance olympique. En revanche, j'ai encore un goût amer après avoir laissé filer la bonne échappée alors que les jambes répondaient favorablement tout au long de la course, ce qui aurait pu me propulser à une place jusqu'à maintenant inespérée. Mais cela me motive encore plus pour la prochaine fois!


news15_4
Visite de Prague après la course avec les French potos

Prochaine course à Quiberon pour le Grand Prix FFTRI avec Poissy, où nous comptons bien conserver notre deuxième place et pourquoi pas aspirer à mieux...

Jérémy.