Game Of Thrones [French Edition]‏

Le 3 Juin 2015

Dans le Royaume francilien, il existe chaque année une rude bataille qui permet de désigner celui et celle qui monteront sur le trône versaillais et se verront coiffés de la couronne tant convoitée du Triathlon du Roi. Par ce fait, nous étions nombreux à prétendre à la victoire, sous une pluie qui ajoutait une difficulté supplémentaire à l'accession au trône.


La première étape fut de déposer chacun nos armes dans l'aire de transition. Après avoir préparé ma fidèle monture Peugeot ornée d'un Lion rugissant en guise de blason ainsi que mon casque Met pour me protéger d'éventuelles péripéties, j'enfile mon armure Aquaman et me positionne en première ligne, prêt à en découdre.


news13_0
Crédits photos : Valjero


Aussitôt le coup de feu retenti, nous nous engageons tous assez violemment dans la fameuse pièce d'Eau des Suisses pour une bataille aquatique. J'essuie de nombreux coups sur l'aller, plusieurs tentatives d'un concurrent pour me submerger aux deux premières bouées, mais ne baisse pas les armes et parviens à m'extraire de l'eau avec mes principaux rivaux. Un seul manquait à l'appel : également de la Maison "Poissy Triathlon", c'était Tom Richard (Coeur de lion?) qui avait profité du milieu aqueux pour s'élancer insolemment avec une poignée de secondes d'avance sur la deuxième épreuve, malgré l'autorisation du drafting.


J'enfourche mon fidèle destrier en compagnie d'un sérieux concurrent, Audric Lucini, avec qui nous tentons de combler l'écart nous séparant de Tom. Voyant rapidement qu'une dizaine d'hommes compose notre groupe, je change de stratégie et reste ainsi à l'arrière de la meute, prônant ne pas vouloir faire concurrence à mon blason déjà bien représenté à l'avant. C'est finalement la Maison "Versailles Triathlon" avec 4 combattants, qui prend la chasse en main et nous rejoignons donc Tom un peu avant de mettre pied à terre pour la bataille finale.


news13_1
Crédits photos : Valjero

J'enfile mes souliers de course à pied munis du fameux matériau Boost permettant, d'après la prophétie, de tenir ses adversaires à distance. Je suis alors le plus prompt à m'extraire de cette chevauchée royale en compagnie des Versaillais Lucini et Mehdi Essadiq, ainsi que du Génovéfain Raphy Pujol (également connu sous l'appellation de Badr Siwane). Après quelques mètres, je suis aux coudes à coudes avec les Versaillais, Lucini sera le premier à déposer les armes. Je profite du relief bordant le plan d'eau pour porter un coup décisif lors d'une raide ascension, et ainsi m'envoler vers la couronne qui me tendait les bras. Derrière, les deux princes marocains continuèrent le combat, et c'est finalement Pujol-Siwane qui prendra l'ascendant sur Essadiq.


news13_2
Crédits photos : Christophe GUIARD (Triathlète Magazine)

Me voilà ainsi vainqueur du Triathlon du Roi 2015 pour ma deuxième tentative! Un petit selfie depuis le trône avec les copains, et un rendez-vous pris pour l'an prochain auprès des organisateurs qui ont assuré tout le week-end avec de nombreuses épreuves, notamment les Championnats du Monde scolaires. Bravo à tous les participants et bénévoles, c'était royal!


news13_3
Crédits photos : B. COCHET

Quant à moi j'ai mérité un peu de repos, pour être au top de ma forme à Valence, avec la première manche du Grand Prix FFTri. Attention à Poissy Tri, on a les crocs cette année!

Jérémy.